Lycée

Le Lycée Français René-Descartes (LFRD) de Phnom Penh est l’un des 495 établissements scolaires français à l’étranger, homologués par le ministère de l’Éducation Nationale français, membre du réseau de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger.

Il assure à ce titre l’enseignement du premier et du second degré dans le respect complet des programmes français.

Fondé au cœur de la capitale en 1951, au temps du protectorat français, le lycée a accueilli de nombreuses générations de français et de cambodgiens. Fermé durant le régime khmer rouge, il a rouvert ses portes à la rentrée 1991, à l’initiative d’un groupe de parents d’élèves. Le gouvernement cambodgien a alors rétrocédé à l’État français une partie des bâtiments qui lui appartenait avant 1975 (l’autre partie est aujourd’hui occupée par une université de gestion).

Seul établissement français homologué de Phnom Penh (une convention, renouvelée le 29 Mars 2017, a été signée pour la première fois en 1992 entre l’Association des Parents d’Élèves du lycée et l’AEFE), le LFRD œuvre dans un environnement concurrentiel principalement anglophone.

Il accueille aujourd’hui 1070 élèves, de la Petite Section de Maternelle à la Terminale (séries scientifique, économique et sociale et littéraire). La croissance des effectifs ne se dément pas depuis plusieurs années (entre 6 % et 9% de croissance annuelle).

63 % des élèves sont de nationalité française (les binationaux représentent 26 % de l’effectif total) tandis que les Cambodgiens constituent 32 % des effectifs et les étrangers tiers 5 %.

Le projet d’établissement 2017-2020 repose sur la maîtrise des compétences nécessaires pour réussir sa scolarité et être bien préparé à sa vie d’adulte. Le projet d’établissement est décliné en 8 idées fortes : bienveillance, communication, excellence, multiculturalisme et plurilinguisme, ouverture, vivre ensemble, solidarité, dynamisme.

L’équipe est composée de plus de 60 enseignants et 40 membres du personnel.

Les perspectives de croissance du lycée (mille quatre cents élèves à l’horizon 2020) induisent des besoins forts, qui se sont traduits par un projet immobilier important, avec la construction de nouveaux bâtiments, une rénovation complète des espaces pédagogiques et administratifs, la construction d’un gymnase et d’une piscine.

Ce projet de plus de 6 millions de dollars, cofinancé par les parents d’élèves (75%) et l’AEFE (25%) est achevé à la fin d’année scolaire 2016-2017.