Le Baccalauréat à Phnom Penh

Jusqu’à la session 2016, les élèves allaient passer le Baccalauréat à Bangkok, où ils restaient une semaine, le temps des épreuves écrites et orales. Le dernier jour, ils faisaient une grande fête, pour marquer la fin de leurs – dures- épreuves.

A compter de la session 2017, les épreuves se déroulent à Phnom Penh. Nous sommes certains que la tradition de la grande fête de fin d’année saura perdurer

Les résultats au Baccalauréat à Descartes se situent toujours entre 90 et 100% de réussite

 

Baccalauréat : un peu d’histoire

Le baccalauréat  sanctionne la fin des études secondaires et ouvre l’accès à l’enseignement supérieur. Il est le premier grade universitaire.

C’est le décret organique du 17 mars 1808 qui crée le baccalauréat. Les candidats de cette époque doivent être âgés d’au moins 16 ans et l’examen ne comporte que des épreuves orales portant sur des auteurs grecs et latins, sur la rhétorique, l’histoire, la géographie et la philosophie. Les premiers bacheliers sont au nombre de 31.

Ce diplôme, qui a la double particularité de sanctionner la fin des études secondaires et d’ouvrir l’accès à l’enseignement supérieur (le baccalauréat est le premier grade universitaire), va se démocratiser au fil du temps : en 1880, à peine 1 % d’une classe d’âge obtient le baccalauréat, proportion qui s’élève à 78,8 % en 2016.

 

Les évolutions du baccalauréat

De 1930 à 1948, le nombre de candidats reçu à l’examen double, passant de 15 000 à 30 000. Il atteint 150 000 en 1973, 250 000 en 1985 et 470 000 en 1998.

En 2003, on compte 484 000 bacheliers dont 259 812 lauréats du baccalauréat général, 137 603 lauréats du baccalauréat technologique et 88 504 lauréats du baccalauréat professionnel.

À la session 2016 du baccalauréat, 715 200 candidats se sont présentés,

Depuis 1993, les nouvelles séries du baccalauréat général sont instituées :

  • ES (économique et social),
  • L (littéraire),
  • S (scientifique).

Ces trois bacs généraux visent la poursuite d’études supérieures (universités, grandes écoles, instituts universitaires de technologie.).

Créé en 1968, le baccalauréat technologique associe une formation générale à une formation technologique. Il implique la poursuite d’études (BTS, DUT, écoles spécialisées.). Il existe huit bacs technologiques.

Le baccalauréat professionnel a vu le jour en 1985. Créés en étroite relation avec les milieux professionnels, les bacs professionnels répondent à la demande des entreprises en techniciens d’atelier, employés ou ouvriers hautement qualifiés. Leur objectif est prioritairement l’entrée dans la vie active, même s’ils permettent dans certains cas la poursuite d’études.

 

Quelques dates clés

17 mars 1808

Création du baccalauréat

1821 

Création d’un baccalauréat ès-sciences

1830

Introduction de la première épreuve écrite (composition française ou traduction d’un auteur classique)

1853

Introduction d’une épreuve de langue vivante

1874

Le baccalauréat ès-lettres est scindé en deux séries d’épreuves à passer à une année d’intervalle (origine des deux parties)

1902

Le grade de bachelier confère les mêmes droits, quels que soient la nature, le nombre des séries ou les mentions, option philosophie et option mathématiques élémentaires

1927

Trois séries pour la première partie (A latin-grec, A’ latin-langue vivante, B langues vivantes)

1946

Apparition de sept séries de première partie (quatre classiques, deux modernes, une technique)

1968

Création du bac Technologique

1985

Création du bac professionnel

 

Chiffres-clés

Cet examen national comprend neuf à dix épreuves obligatoires, écrites et orales, ainsi que des épreuves facultatives.

Sur 100 bacheliers, 52 ont un baccalauréat général, 20 un baccalauréat technologique et 28 un baccalauréat professionnel.