Deux orientations ambitieuses structurent le projet éducatif en langues du lycée Descartes, partagées avec les autres établissements du réseau AEFE :

– la maîtrise pour et par tous du français, langue  vivante véhiculaire, culture, valeurs;

– une éducation plurilingue et interculturelle

Systématiquement, nous chercherons à mettre en place la certification, chaque fois que possible.

La maîtrise pour et par tous du français, langue, culture, valeurs

Quelle que soit la situation linguistique initiale, on peut affirmer que le français doit être acquis de telle manière qu’il devienne pour tous les élèves non francophones une véritable langue vivante.

En effet, pour les parents qui ne sont pas français et font cependant le choix d’élever et d’éduquer leurs enfants dans un lycée français – parfois durant quinze années de scolarité -, l’enjeu est bien au-delà de la seule communication.

Contrairement à la France où les enfants bénéficient d’une immersion permanente dans la langue française, les élèves de Descartes pratiquent le français comme langue de scolarisation, mais pas comme langue de communication, en dehors de la classe.

Ceci implique, de la part des enseignants, une reconnaissance de cette dimension de langue vivante  beaucoup plus large qu’en France, et que sa diffusion se fasse dans toutes les disciplines, y compris et surtout, au niveau du lexique et au niveau de l’oral.

Tous les enseignants français sont donc comptables et responsables de la bonne maîtrise par les élèves du français langue de scolarisation, et doivent veiller à ce que les échanges en classe, hors cours de langue, se fassent exclusivement en français.

Éducation plurilingue et multiculturelle

Le bilinguisme, pratiqué dès le plus jeune âge, développe chez les élèves, quelles que soient les langues apprises en contact l’une de l’autre, une «conscience métalinguistique » qui favorise la compréhension de la langue comme système et construit ainsi la compétence à « apprendre des langues » et à comprendre leur fonctionnement.

C’est la base du plurilinguisme et sa condition.

L’élève plurilingue n’est pas simplement celui qui parle plusieurs langues mais aussi celui qui est capable de passer aisément d’une culture à une autre, de pratiquer un décloisonnement linguistique et culturel, et cela même dans des langues et cultures qui ne sont pas les siennes ou qu’on ne lui aura pas enseignées.

Comment se mesurent les compétences en langues ?

Le CECR : un instrument de référence pour la transparence et la cohérence

Le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

Il a été conçu dans l’objectif de fournir une base transparente et cohérente pour l’évaluation des compétences en langues étrangères.

Il est utilisé en Europe mais aussi en d’autres continents et est disponible pour 39 langues.

Six niveaux de compétences en langues étrangères

Le CECR décrit les compétences en langues étrangères à six niveaux : A1 et A2, B1 et B2, C1 et C2.

Cette échelle permet de comparer des tests et des examens en différentes langues.

Il fournit aussi une base pour la reconnaissance mutuelle de certifications en langues, favorisant ainsi la mobilité éducative de nos élèves.

Les compétences certifiées le sont à vie.

Les certifications en langues vivantes au Lycée Descartes

Au Lycée DESCARTES, nous avons fait le choix de mettre en place des procédures de certification en langues vivantes, chaque fois qu’il existe un référentiel et une possibilité d’examen.

Le Lycée Descartes n’est pas organisme certificateur, nous faisons le choix de confier cette responsabilité à un organisme extérieur, pour garantir aux familles l’authenticité du résultat.